Des articles

Romanos le mélodiste et le moi chrétien au début de Byzance

Romanos le mélodiste et le moi chrétien au début de Byzance

Romanos le mélodiste et le moi chrétien au début de Byzance

Par Derek Krueger

Papier remis à la21e Congrès international d'études byzantines (2006)

Introduction: Dans ses hymnes, le poète liturgique Romanos le Mélodiste du VIe siècle a donné la parole à un large éventail de personnages bibliques. Il a composé des dialogues, reconstruisant de manière imaginative les interactions des personnages bibliques. Dans ses hymnes christologiques, son auditoire peut être témoin de l’interaction du Christ avec Marie, Pierre, Thomas ou la femme pécheresse. Dans des hymnes sur des thèmes de l'Ancien Testament, ses auditeurs ont assisté aux récits d'Abraham et de Sarah, de Joseph et de Jonas. En insérant ses hymnes sur les événements du calendrier liturgique, Romanos a donné une profondeur psychologique aux héros et méchants bibliques, modelant toute une gamme d'interactions possibles à la fois avec les histoires sacrées et avec Dieu lui-même. Andrew Louth a écrit: «Pour Romanos, le kontakion est une forme de narration liturgique. Dans chaque cas, un événement, tel qu’il est relaté dans les Écritures et célébré dans la liturgie, est raconté de manière à permettre à ceux qui l’entendent d’y entrer ». Et Georgia Frank met l’accent sur l’articulation par les hymnes de la place du récit biblique dans les premiers drames rituels byzantins, affirmant que «les hymnes de Romanos… représentent l’émergence de l’épopée biblique dans le contexte du culte chrétien».


Voir la vidéo: 5ème - Byzance et lempire carolingien (Octobre 2021).